CECR
                    Synopsis
Le Chapitre 1 définit les buts, les objectifs et les fonctions du Cadre de référence à la lumière de la politique générale en langues du Conseil de l'Europe et, en particulier, de la promotion du plurilinguisme en réponse à la diversité linguistique et culturelle de l'Europe. Ce chapitre expose ensuite les critères auxquels le Cadre de référence doit satisfaire.
Le Chapitre 2 développe l'approche retenue. Il se fonde sur une analyse de l'usage de la langue en termes de stratégies utilisées par les apprenants pour mettre en oeuvre les compétences générales et communicatives afin de mener à bien les activités et les opérations que supposent la production et la réception de textes qui traitent de thèmes donnés, ce qui leur rend possible l'accomplissement des tâches auxquelles ils se trouvent confrontés avec les conditions et les contraintes de situations qui surviennent dans les domaines variés de la vie sociale. Les termes soulignés indiquent les paramètres de description de l'utilisation de la langue et de la capacité de l'utilisateur/apprenant à l'utiliser.
Le Chapitre 3 introduit les niveaux communs de référence. Le progrès dans l'apprentissage des langues au regard des paramètres du schéma descriptif peut être étalonné selon une série mobile de seuils fonctionnels définis par les descripteurs appropriés. Cet appareil doit être assez riche pour tenir compte de toute la gamme des besoins de l'apprenant et, en conséquence, des objectifs fixés par différents partenaires ou exigés des candidats pour une qualification en langue.
Le Chapitre 4 expose dans le détail (mais de manière ni exhaustive ni définitive) les catégories (étalonnées si possible) nécessaires à la description de l'utilisation de la langue par l'apprenant/utilisateur en fonction des paramètres identifiés et qui couvrent tour à tour : les domaines et les situations qui constituent le contexte de l'utilisation de la langue ; les tâches, buts et thèmes de la communication ; les activités, les stratégies et les opérations de communication et les textes, en particulier en relation avec les activités et les supports. 
Le Chapitre 5 entre dans le détail des compétences générales et communicatives de l'utilisateur/apprenant étalonnées dans la mesure du possible.
Le Chapitre 6 envisage les opérations d'apprentissage et d'enseignement des langues et traite de la relation entre acquisition et apprentissage, de la nature et du développement d'une compétence plurilingue ainsi que des options méthodologiques de type général ou plus particulier en relation aux catégories exposées dans les Chapitres 3 et 4.
Le Chapitre 7 présente plus en détail le rôle des tâches dans l'apprentissage et l'enseignement de la langue.
Le Chapitre 8 s'intéresse aux implications de la diversification linguistique dans la conception du curriculum et traite de points tels que : plurilinguisme et pluriculturalisme ; objectifs d'apprentissage différenciés ; principe de conception d'un curriculum ; scénarios curriculaires ; apprentissage continu des langues ; compétences modulaires et partielles.
Le Chapitre 9 présente les diverses finalités de l'évaluation et les types d'évaluation qui y correspondent à la lumière de la nécessité de réconcilier les critères concurrents d'exhaustivité, de précision et de possibilité opératoire.
La Bibliographie générale propose un choix d'ouvrages et d'articles que les utilisateurs du Cadre de référence consulteront pour approfondir les questions soulevées. La bibliographie renvoie aux publications du Conseil de l'Europe pertinentes ainsi qu'à des ouvrages publiés ailleurs.
L'Annexe A commente l'élaboration des descripteurs de compétence langagière. On y explique les méthodes et les critères d'étalonnage ainsi que les exigences pour la formulation des descripteurs des paramètres et catégories présentés ailleurs.
L'Annexe B donne une vue d'ensemble du projet qui a permis, en Suisse, de formuler et d'étalonner les exemples de descripteurs. Les échelles de démonstration du texte sont inventoriées avec leur numéro de page.
L'Annexe C contient les descripteurs pour l'auto-évaluation d'une série de niveaux adoptés par le Projet DIALANG de la Commission européenne pour Internet.
L'Annexe D contient les descripteurs entrant dans la constitution des seuils fonctionnels d'apprentissage élaborés par ALTE (Association des centres d'évaluation en langues en Europe).
Home page